Anticipez le remboursement de votre PGE

Suite aux annonces du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance le 14 janvier 2021, il a été convenu avec la Fédération bancaire française, que toutes les entreprises qui le souhaitent, quelle que soit leur activité et leur taille, aient le droit d’obtenir un différé d’une année supplémentaire pour commencer à rembourser leur prêt garanti par l’État (PGE)
Comment rembourser le prêt garanti par l'état

Le prêt garanti par l’État est un prêt bancaire, proposé par les banques, pour soutenir la trésorerie des professionnels et entreprises impactés par la COVID-19.


Il peut représenter jusqu’à 25 % du chiffre d’affaires HT 2019 constaté, ou du dernier exercice clos.

Ces prêts peuvent être accordés jusqu’au 31 décembre 2020 inclus.

En effet, le PGE est distribué par les établissements bancaires à prix coûtant et garanti à hauteur de 90% par la BPI.

Le remboursement anticipé est possible pendant 12 mois sans frais. Au bout de 12 Mois, l’emprunteur a la possibilité d’en échelonner le remboursement entre 1 et 5 ans.

Quel est le taux d’intérêt après les 12 mois ?

> La dixseptième année le taux d’intérêt du prêt est de 0 %. Seule la commission de garantie d’État est due et représente 0,25 % ou 0,50 % du montant emprunté selon la taille de l’entreprise.

> Au-delà de la 1 ère  année , si vous décidez d’amortir les sommes dues au titre du prêt sur une période additionnelle, le taux d’intérêt est défini sur la base des conditions de marché du moment*. Une nouvelle commission de garantie destinée à couvrir cette période sera due par l’emprunteur en supplément du taux d’intérêt.

« Attention, le coût de la garantie varie en fonction de la taille de l’entreprise et du chiffre d’affaires »

À partir de combien de salarié ?

Moins de 5 000 salariés et moins de 50 M€ de chiffre d’affaires

Pour les 12 premiers mois du crédit : la garantie correspond à 0,25% du moment emprunté.

Au-delà de 12 mois, en cas d’exercice de l’option d’amortissement sur plusieurs années supplémentaires :

  •  Années 2 à 3 : 0,50% par an
  • Années 4 à 6 : 1 % par an

Exemple sur la 1 re  année : pour un montant emprunté de 100 000 € sur 12 mois, sans assurance emprunteur et sans frais de dossier, remboursement au 12 ème  mois de 100 250 €, dont 0,25 % de commission de garantie, soit un coût du crédit à 0 € et un coût de la garantie à 250 €. Le coût total du crédit est de 100 250 €.

*Dans une interview accordée aux Echos , publiée ce mardi 25 août, le ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, il a assuré que dans le cas des très petites entreprises (TPE) et petites et moyennes entreprises (PME), ils devraient osciller entre 1 et 3%, selon la durée de la prolongation de leur PGE. Pourtant, à l’origine, les banques réclamaient une fourchette située autour de 3 à 5% pour la prolongation des prêts garantis. « Il est de notre intérêt collectif à tous que les PME puissent faire face à leurs échéances de remboursement et se redressent, souligne Bruno Le Maire.

Quelles entreprises sont concernées ?

Une entreprise, quelle que soit sa taille et sa forme juridique, peut demander à sa banque habituelle un prêt garanti par l’État (PGE).

Il s’agit notamment des sociétés, commerçants, artisans, exploitants agricoles, professions libérales, microentrepreneurs (autoentrepreneurs), associations et fondations ayant une activité économique.

Une entreprise faisant l’objet d’un plan de sauvegarde ou de redressement judiciaire au 24 mars 2020. Étant en cours de procédure amiable (conciliation et mandat ad hoc). Étant également concernée par cette aide.

Montant du prêt :

La garantie de l’État s’élève à 70% du montant du prêt. Pour les plus petites entreprises (PME) elle peut couvrir 90% du prêt. Ce prêt pourra représenter jusqu’à 3 mois de chiffre d’affaires. Pour les entreprises nouvelles ou innovantes (start-up), le montant du prêt peut s’élever jusqu’à 2 ans de masse salariale.

Il est possible de faire une demande regroupant plusieurs prêts. Le montant cumulé de ces prêts ne doit pas dépasser 25% du chiffre d’affaires ou 2 ans de masse salariale. Ceci pour une entreprise en création ou innovante (start-up)

5/5 - (2 votes)
Contactez-nous

N’hésitez pas à nous contacter, nos experts-comptables se feront un plaisir de revenir vers vous dans les plus brefs délais. Vous pouvez également prendre directement un rendez-vous.